stratégie de contenus raisonnée et big data au service d’un big enjeu pour les marques !

la précision marketing est un enjeu financier considérable pour les marques. Toujours plus proches et plus contextuelles, les marques se plient en quatre pour faire monter le niveau d’engagement de leurs clients et les taux de transformation.

En effet, les possibilités d’ultra personnalisation et de ciblage rendues possibles par les big data, via des outils puissants, exigent une multiplication phénoménale des contenus.

Aujourd’hui, grâce à la précision du tracking, la campagne publicitaire est en capacité d’être diffusée à la bonne personne, au bon moment et sur le bon canal avec le message adéquat. Autant de déclinaisons de messages à produire pour que les agences de contenus poussent les annonceurs à internaliser une content factory.

Certes, l’inbound marketing propose un contenu de qualité qui attire un public déjà intéressé par votre entreprise et vos produits. Lorsque vous publiez un contenu qui correspond aux centres d’intérêt de votre audience, vous attirez naturellement un trafic entrant. Vous pouvez ensuite convertir vos visiteurs en leads, conclure des ventes et continuer à les séduire au fil du temps. Oui mais combien coûte la transformation ? En combien de temps ? comment mesurer l’influence ? La mesure des leads apporte-t-elle une information réelle sur la transformation en vente ? 

La précision marketing est une demande forte des marques pour exploiter au maximum chaque campagne développée, multiplier le ROI des investissements en matière de création et aller le plus loin possible dans l’expérience client et le storytelling.

Sous une sorte de frénésie digitale quasi dictatoriale, nombreux sont les annonceurs qui produisent plusieurs centaines de milliers de formats digitaux pour la même campagne. Cette surenchère de formats dans un temps court peut sembler, à première vue, rentabiliser l’acte de création. Cependant, ceci peut vite faire dériver le budget de production et d’exécution s’il n’est pas maitrisé, et surtout éloigne très souvent les marques du suivi rigoureux de leur effective reach, notamment sur le social, lequel condamnerait vraisemblablement 70 % des formats produits et diffusés. 

La capacité à rester centré sur le pilotage de ce reach effectif, identifier et produire vite les formats pertinents, respecter un processus garant d’un time to market honorable et maîtriser ses coûts font la différence. 

La mesure rationnelle et le pilotage régulier entre le gain en matière de ventes et de reach et l’augmentation des coûts liés au développement de ces centaines de formats au regard d’un investissement massif en grands médias est essentielle.

Quel modèle choisir, quel mix interne/externe déployer pour rester agile, financièrement et opérationnellement efficace : entre le choix de « studios » internes fortement staffés, des équipes marketing/communication fragmentées, une expertise digitale peu connectée au business et aux équipes marketing et communication, des panels de prestataires externes dont la variété et le nombre explosent… 

Ces nouveaux usages mettent au cœur des enjeux des marques, les sujets de mesure de l’efficacité des investissements, d’organisation, de rationalisation, d’analyse des coûts complets, du make or buy… afin de sécuriser durablement de solides performances et faire des investissements pertinents. Cela implique d’accepter de remettre en question de manière très régulière et systématique ses choix stratégiques d’investissements et de contenus.

par harpagon
rejoignez nous sur LinkedIn