quand les bloqueurs de pubs ne bloquent pas les investissements pub !

plus de 600 millions de personnes dans le monde utilisent Adblock Plus et d’autres extensions web permettant d’empêcher des publicités d’apparaître sur les sites internet visités. Le cabinet eMarketer vient de se livrer à une étude sur l’utilisation des adblockers en Allemagne, France et Royaume-Uni en 2017. à eux trois, ils rassembleraient pas moins de 43 millions d’internautes. L’étude relate que le nombre de possesseurs d’adblocks sur ces trois marchés devrait progresser plus lentement dès 2018 : + 8,8 % en 2017 et + 7,4 % en 2018 en Allemagne. La France et le Royaume-Uni devraient quant à eux connaître une hausse de 8 % en 2018.

Google face à la montée des blockeurs de pub 

L’investissement média ne semble pas tant impacté par les blockeurs de publicités. Google, par exemple, a généré un revenu supérieur à 70 milliards de dollars en 2017 et pourtant, le géant américain a lancé en janvier dernier son propre blockeur, intégré à chrome. Paradoxal ? Google se tire-t-il une balle dans le pied ou s’adapte-t-il ?
Google impose de nouvelles règles aux annonceurs afin de les rendre plus « comestibles » et contrôler les publicités en appliquant un filtre sur les contenus : 
De cette manière, la firme de Mountain View bloque le contenu intrusif et protège le marché de la publicité. La filiale d’Alphabet fait désormais partie de la Coalition for Better Ads (coalition pour de meilleures publicités), une organisation mondiale militant pour la fin des pop-ups intempestifs ou des vidéos avec son se lançant automatiquement. « Nous pensons que les internautes ne sont pas contre la publicité, qu’ils la savent nécessaire à la pérennité des médias gratuits. Ils s’opposent en fait à certains types de formats publicitaires, notamment sur mobile, qui sont trop intrusifs », a expliqué Carlo d’Asaro Biondo, président de Google Europe.

/!\ Bon à savoir 

Google Chrome n’affiche plus les pubs qui :

  • couvrent plus de 30 % de l’écran d’un smartphone
  • couvrent l’écran et affichent un compte à rebours
  • lancent la lecture automatique de vidéo avec le son
  • utilisent des pop-ups qui recouvrent une partie de l’écran ou qui ne disparaissent pas

par harpagon
rejoignez nous sur LinkedIn